Le triathlon, ce pur produit des seventies

Le saviez-vous ?
Mise à jour le 08/04/2024
Read in English
Plongeuse, lors d'un triathlon.
This content is also available in English
Natation, cyclisme et course à pied : bienvenue dans le monde du triathlon ! Avec notre série « 24 Sports Chrono », vous saurez tout – ou presque – sur les disciplines des Jeux olympiques et paralympiques. À vos marques !

À l’eau, en selle et en piste !

Imaginez-vous nager dans un plan d’eau, puis enfourcher votre vélo pour parcourir une longue distance et, finalement, courir vers la ligne d’arrivée. Voilà en quoi consiste le triathlon, une épreuve d’endurance qui se déroule dans des lieux souvent pittoresques, mêlant dans un ordre strict trois disciplines : natation, cyclisme et course à pied.
Les distances varient selon les compétitions : du format XS (400 m, 10 km et 2,5 km) au format XXL (3,8 km, 180 km et 42,195 km), aussi connu sous le nom d’Ironman. Aux Jeux olympiques, c’est le format M qui est appliqué, soit 1,5 km de natation, 40 km de vélo et 10 km de course à pied.
L’une des caractéristiques principales du triathlon réside dans l’enchaînement immédiat des activités. Les transitions – considérées comme la « quatrième discipline » – font partie intégrante du temps de course global. L’objectif majeur des T1 (transition natation-vélo) et T2 (transition vélo-course à pied) est de passer d’un sport à l’autre avec une vitesse d’exécution optimale.

Paris Info Jeux

Votre newsletter personnalisée pour faciliter vos déplacements et vos sorties pendant les Jeux !

Recevoir les informations

Une religieuse américaine a terminé un Ironman à 82 ans

Si les triathlètes sont souvent décrits comme des passionnés de défis et du dépassement de soi, il reste difficile d’en faire un portrait type. Entre athlètes professionnels et amateurs assidus, les profils sont aussi variés que les distances du triathlon.
L’une des pratiquantes les plus célèbres de ce sport est… une religieuse. L’Américaine Madonna Buder, également connue sous le nom de Sœur Madonna ou Iron Nun (la Nonne de fer), est devenue la triathlète la plus âgée à terminer un Ironman, à l’âge de 82 ans. Fun fact : elle s’est découvert une passion pour la pratique à 48 ans.
Équipements dédiés pour les trois sports, bonne gestion de l’effort et mental d’acier sont les prérequis pour s’y mettre. Envie de mixer les plaisirs ? Outre le triathlon « classique », la Fédération française de triathlon reconnaît plusieurs autres disciplines dérivées. Duathlon, aquathlon, bike & run, raids, swimrun… autant de variantes qui permettent aux sportifs de diversifier leurs entraînements et de relever de nouveaux défis.
Test event d'une épreuve de triathlon hommes JO 2024
Vous aimez ?
« 24 Sports Chrono », c’est un sport à découvrir chaque lundi et jusqu’au 22 juillet. Vous avez raté l’épisode précédent ? Séance de rattrapage ici avec le basket 3x3.

Les prémices du sport remontent à 1902

Dès le début du XXe siècle, il était possible de retrouver des compétitions pluridisciplinaires. En 1902, sur les bords de la Marne, à Joinville-le-Pont (Val-de-Marne), chaque dimanche d’été se déroule une épreuve appelée « Les Trois Sports » : 4 km de course à pied, 12 km à vélo et la traversée de la rivière… en canot ! Il faudra attendre les années 1920 pour que la natation remplace le canotage. En 1904, aux Jeux olympiques de Saint Louis (États-Unis), une épreuve combinant saut en longueur, lancer de poids et sprint sur 100 yards (91,44 m) était aussi présentée comme un « triathlon ».
La discipline moderne telle que nous la connaissons apparaît officiellement en 1974. Jack Johnstone et Don Shanahan du San Diego Track Club décident d’organiser une épreuve inédite où s’enchaînent de la course à pied, du vélo et de la natation. Le 25 septembre de la même année, 46 participants prennent alors le départ de ce premier triathlon à San Diego (Californie). Au programme : 6 miles (9,66 km) de course à pied, 5 miles (8,05 km) à vélo et 500 yards (457,2 m) de natation. Le vainqueur Bill Phillips s’impose en moins de 56 minutes.
Vingt ans plus tard, le triathlon réalise un pas décisif vers la reconnaissance mondiale. Le sport est officiellement inscrit au programme olympique à partir des Jeux de Sydney en 2000. Cette intégration marque un tournant majeur pour le sport, offrant une plateforme prestigieuse et une exposition planétaire sans égal.
En Australie, c’est le Canadien Simon Whitfield – en remportant l’épreuve en 1 h 48 min 24 s – et la Suissesse Brigitte McMahon – qui s’impose en 2 h 40 s – qui écrivent les premières lignes de l’histoire olympique du triathlon.

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Vidéo Youtube

Qui sont nos champions ?

À domicile, les Tricolores arriveront en force. Après avoir décroché la première médaille olympique française de l’histoire du triathlon aux Jeux de Tokyo 2021 sur le relais mixte, les Bleus espèrent bien ouvrir leur compteur individuel dans la capitale.
Chez les hommes, quatre triathlètes se tirent la bourre : Dorian Coninx (champion du monde courte distance 2023), Léo Bergère (champion du monde courte distance 2022), Vincent Luis (double champion du monde courte distance 2019 et 2020) et Pierre Le Corre (champion du monde longue distance 2022). La concurrence sera rude, car ils ne seront que trois à prendre part à l’aventure aux Jeux de Paris 2024.
Idem chez les femmes où la bataille a lieu entre Cassandre Beaugrand, Emma Lombardi et Léonie Périault.
C’est où ? C’est quand ?
Les épreuves de triathlon (femme, homme et relais mixte) se dérouleront les 30, 31 juillet et 5 août 2024 à partir du pont Alexandre-III.

Où pratiquer à Paris ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le triathlon est un sport très accessible à Paris ! La capitale héberge 18 clubs. Vous souhaitez vous dépasser et la pratique d’un seul sport vous lasse ? Laissez-vous tenter par cette discipline !