Le saviez-vous ?

Le plongeon se joue en trois actes… et à 50 km/h à l’impact

Mise à jour le 19/02/2024
Illustration d'un plongeur
Tremplin, salto et petits cailloux : bienvenue dans le monde du plongeon ! Avec notre série « 24 Sports Chrono », vous saurez tout – ou presque – sur les disciplines des Jeux olympiques et paralympiques. À vos marques !

10 mètres en deux secondes…

Tomber d’une hauteur de 10 mètres est l’un de vos pires cauchemars ? Alors l’épreuve olympique du plongeon n’est décidément pas faite pour vous !
Ce sport consiste à s’élancer depuis une plateforme pour réaliser des figures acrobatiques notées par un jury. Tous les plongeons se basent sur trois éléments clés : sauter (avec ou sans impulsion), tourner (rotation avant ou arrière), tendre (position d’entrée par les pieds ou par la tête, face ou dos à l’eau).
Ils sont sept juges à scruter les plongeurs afin d’apprécier leur élégance et leur habilité. Les points attribués (sur 10) dépendent du degré de difficulté, mesuré en fonction du nombre et de la complexité des manœuvres tentées. Les athlètes étant évalués sur divers éléments : l’approche, le décollage, l’exécution et l’entrée dans l’eau.
Deux types d’épreuves sont proposées : le tremplin à 3 mètres et la plateforme de haut vol à 10 mètres. Pour la première, un plongeoir permet aux athlètes de rebondir et de gagner en hauteur, alors que pour le haut vol, le départ se fait sur une plateforme fixe et rigide. Le croirez-vous ? Un plongeon de 10 mètres dure environ… deux secondes !
Qualités requises : être acrobate, posséder le sens de l’équilibre et, bien sûr, ne pas éprouver le vertige.

L’entrée à l’eau parfaite, pas si simple…

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

… et 50 km/h à l’impact !

Popularisé par les Suédois et les Allemands dès le XVIIIe siècle, le plongeon artistique apparaît aux Jeux de Saint Louis en 1904. Jusqu’en 1912, et les Jeux de Stockholm, seuls les hommes disputent cette discipline. En 2000, à l’occasion des Jeux de Sydney, ce sont ensuite les épreuves synchronisées qui font leur entrée officielle au cœur de la grande fête internationale du sport.
Vous verrez peut-être les plongeurs jeter un caillou dans l’eau avant de s’élancer… Cela leur permet de visualiser l’endroit où ils doivent atterrir !
Lors des compétitions, ce sont des jets d’eau qui sont propulsés au niveau de la zone où les athlètes entrent dans l’eau pour mieux le visualiser et préparer l’impact. Grâce aux bulles d’air créées, la pression de surface est moins élevée : un élément non négligeable au vu de la vitesse atteinte par certains athlètes, qui peuvent atteindre 50 km/h (plongeoir à 10 mètres), et réduisant les risques en cas de mauvaise réception.
Vous aimez ?
« 24 Sports Chrono », c’est un sport à découvrir chaque lundi et jusqu’au 22 juillet. Rendez-vous le 26 février pour des bouchons de champagne, des volants et des badistes.

Vous avez raté le premier épisode de la série ? Séance de rattrapage ici avec le skate.

Parlez-vous le plongeon ?

On parle de position groupée ou carpée, de salto et de vrilles, un peu comme au trampoline. Mais le plongeon possède de plus un « code secret » ! Saurez-vous par exemple décrypter ce qu’est un 5152B ? La réponse se trouve dans une nomenclature très particulière :
  • 1 = avant
  • 2 = arrière
  • 3 = renversé
  • 4 = retourné
  • 5 = vrille
  • 6 = équilibre
  • A = droit
  • B = carpé
  • C = groupé
  • D = libre (vrille)
Vous avez trouvé ? Un plongeur qui réussit un 5152B a effectué un double saut périlleux et demi avant avec une vrille… en position carpée.

Qui sont les athlètes ?

Dès les Jeux de Saint Louis, les États-Unis dominent la discipline. Mais c’est désormais la Chine qui a pris les devants et qui s’impose sur la scène olympique, remportant 12 médailles sur 24 possibles, dont sept en or en 2021 aux Jeux de Tokyo.
Nos champions français ne sont pas en reste… On ne connaît pas encore tous les qualifiés mais, grâce à leurs performances aux Mondiaux de Doha début février, Jules Bouyer et Gwendal Bisch ont composté leur billet pour les Jeux de Paris 2024 dans l’épreuve du 3 mètres.
Gary Hunt, champion du monde de plongeon extrême et médaillé d’argent à Doha, a les yeux rivés sur le synchronisé à 10 mètres, tout comme Emily Hallifax, 18 ans seulement et ancienne gymnaste de haut niveau. Enfin, cinq ans seulement après avoir commencé le plongeon, les sœurs Jade et Naïs Gillet ont aussi une bonne chance de disputer les épreuves du synchronisé à 3 mètres.
Où et quand ?
Du 27 juillet au 10 août : tremplin 10 mètres (femmes/hommes), tremplin 10 mètres synchronisé (femmes/hommes,) tremplin 3 mètres (femmes/hommes) et tremplin 3 mètres synchronisé (femmes/hommes).
Lieu : au nouveau centre aquatique de Saint-Denis

C’est bon pour le mental !

Vous avez envie de développer une sacrée masse musculaire, surtout au niveau des fessiers, des obliques externes de l’abdomen et des dorsolombaires ? Ce sport est fait pour vous ! Si tant est que vous n’ayez pas le vertige, il va s’en dire…
Vous êtes stressé ? Le plongeon artistique est bénéfique pour qui souhaite maîtriser son stress et travailler son mental, car la discipline requiert – vous vous en doutez – une bonne dose de concentration !

Où en faire à Paris ?

Avis aux sportifs méticuleux, avides de spectacle et de sensations fortes : on peut s’initier au plongeon à partir de 8 ans. Son enseignement consiste, avant le grand saut, en une préparation physique et des exercices techniques au sol.
Sachez qu’il faut être patient, car un plongeon devra être répété des dizaines de fois.

Paris Info Jeux

Votre newsletter personnalisée pour faciliter vos déplacements et vos sorties pendant les Jeux !

Recevoir les informations

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations